Histoire de Frégimont

Frégimont possède un château du XVIII° siècle restauré par la municipalité. Le vieux château des Montpezat, datant du XIII° siècle ayant été détruit et remplacé par cette élégante construction. Certaines de ses pièces sont encore ornées de boiseries et cheminées de l’époque.M. Burias, dans sa brochure des châteaux du Lot-et-Garonne.

Frégimont est un village implanté au cœur des coteaux du département du Lot-et-Garonne, en pays de serres entre les vallées du Lot et de la Garonne. Il est traversé par l’itinéraire secondaire reliant la voie Bordeaux-Agen à Villeneuve sur Lot (R.D. 118).

Des fouilles archéologiques menées sur la commune à l’occasion de travaux de voirie indiquent une occupation ancienne du site : le village était probablement fortifié, d’après le témoignage de Georges Tholin(*) qui a vu à l’emplacement dit du “Château” des fondations de murs épais d’une enceinte.

(*) Georges Tholin (1843-1922) : archiviste et historien français. Archiviste départemental de Lot-et-Garonne et agenais de cœur, il consacra sa carrière à la recherche de l’histoire du département et de ses monuments. — Wikipedia

La baronnie de Frégimont, dont le siège était dans ce château avait été érigée en comté par lettres patentes de Louis XIII, en faveur de Messire Honorat de Montpezat, l’un des mignons d’Henri III, capitaine des fameux 45, immortalisés par le roman d’Alexandre Dumas, et qui fut l’un des assassins du duc de Guise, au château de Blois, le 23 décembre 1588.

On comptait 3 églises sur la commune de Frégimont, seules 2 subsistent aujourd'hui. Découvrez-les !

Plan de situation