Infos Coronavirus Covid-19 (Mise à jour du 28 mai 2020)

Depuis janvier 2020 une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée depuis la Chine. Retrouvez sur cette page toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur ce qu’est le Coronavirus COVID-19 et les recommandations pour votre santé et vos voyages.
Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :
Lavez-vous très régulièrement les mains
Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir
Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le
Saluez sans se serrer 
la main, évitez les embrassades
Évitez de vous toucher le visage
Portez un masque quand la situation l'exige
Pour tenir la maladie à distance, restez à plus d’un mètre de distance les uns des autres
Réouverture en zone verte dont fait partie le Lot-et-Garonne dès le 2 juin d’une grande partie des infrastructures :

 

Principes de base :

  • Accélération de la réouverture des écoles, collèges et lycées
  • Redémarrage de l’activité économique
  • Réouverture de la plupart des derniers commerces fermés
  • Réouverture des cafés,bars et restaurants
  • Reprise progressive de la vie culturelle et sportive
  • Préparation des vacances

  • Respect des gestes barrière et de la distanciation physique
  • Maintien du télétravail
  • Maintien de la limitation des regroupements à 10 personnes
  • Attention particulière pour les personnes vulnérables
  • Vigilance particulière dans les départements oranges

Réouverture des écoles dès le 3 juin dans le respect du protocole sanitaire :

Toutes les écoles rouvriront progressivement et assureront un accueil systématique des élèves, au moins une partie de la semaine.
Les collèges pourront accueillir les élèves de la 6ème à la 3ème.
Ouverture de tous les lycées généraux, technologiques et professionnels et accueil de tous les élèves pour des entretiens pédagogiques individuels. Annulation de l’épreuve orale du baccalauréat de français.

À partir du 2 juin, lancement d’une campagne d’identification et de prise en charge des élèves décrocheurs.

Réouverture des cafés, bars, restaurants :

10 personnes maximum par table, distance minimale de 1m entre deux tables, port du masque obligatoire pour le personnel et les clients lors de déplacements

Réouverture des hébergements touristiques :

Sont concernés les villages vacances, maisons familiales, auberges collectives et campings, selon des règles sanitaires spécifiques. La réouverture des centres aérés et colonies de vacances n’interviendra qu’au plus tôt le 22 juin selon l’évolution de la situation.

Réouverture des musées, monuments, parcs et jardins, plages, lacs et plans d’eau, piscines, gymnases, parcs de loisirs, salles de spectacles…

 

Voir ou revoir la conférence de presse du 28 mai 2020

Le déconfinement débute le 11 mai. Il se prépare en surveillant tous les indicateurs pour vérifier, département par département, l’évolution de l’épidémie. C’est cette observation qui a permis de décider le lancement effectif des opérations à cette date.
Cette phase s’étendra jusqu’au 2 juin. Elle permettra de vérifier que les mesures mises en œuvre permettent de contenir l’épidémie. Et d’envisager les mesures pour la phase suivante : du 2 juin jusqu’à l’été.

Le déconfinement prendra une forme plus stricte dans les départements qui sont dans une ou plusieurs de ces situations :

  • le taux de passage aux urgences pour suspicion de maladie covid reste élevé ;
  • les capacités hospitalières en réanimation restent saturées ;
  • le système local de tests n’est pas suffisamment prêt.

Retrouvez ici les départements placés en catégorie rouge (circulation élevée du virus) ou verte (circulation limitée du virus).
Cette carte est établie en fonction de 3 grands critères : la circulation du virus, la tension hospitalière en réanimation, et les capacités de tests locales. Elle détermine certaines réglementations, notamment sur la scolarisation des collégiens et l’ouverture des parcs et espaces verts.

Si les départements verts se maintiennent dans cette situation dans 3 semaines, l’ouverture des lycées et restaurants sera envisagée.

Dans les départements rouges, 2 situations particulières sont à relever : Mayotte et l’Île-de-France. Le nombre de cas est plus élevés qu’espéré et induit une vigilance particulière :

  • A Mayotte, la dynamique de l’épidémie reste orientée à la hausse. Le déconfinement à Mayotte est donc retardé ;
  • en Ile-de-France, la dynamique est orientée à la baisse mais le nombre de cas reste élevé. Le déconfinement aura lieu mais la discipline sera renforcée, notamment dans les transports. Le télétravail devra encore être largement privilégié, les horaires étalés et les personnes vulnérables se protéger.

Retrouvez ici la présentation du plan de déconfinement par le Premier ministre et les membres du Gouvernement le jeudi 7 mai.
Télécharger la présentation détaillée de la stratégie nationale de déconfinement

Le déconfinement est prévu pour le 11 mai. Il se prépare en surveillant tous les indicateurs pour vérifier, département par département, l’évolution de l’épidémie. Retrouvez ci-dessous la carte des départements placés en catégorie rouge ou verte. Cette carte est établie en fonction de 3 grands critères : la circulation du virus, la tension hospitalière en réanimation et les capacités de tests locales. Elle détermine certaines réglementations, notamment sur la scolarisation des collégiens et l’ouverture des parcs et espaces verts.

Retrouvez toutes les informations sur cet espace dédié au déconfinement.

Télécharger la présentation détaillée de la stratégie nationale de déconfinement

En application de l’état d’urgence sanitaire, jusqu’au 11 mai, les déplacements restent interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité, y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèces, dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :
  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité, y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèces, dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :
  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité [1] dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative

[1] Y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèce.

Les deux documents nécessaires pour circuler sont disponibles :

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 euros avec une possible majoration à 375 euros et 1 500 euros en cas de récidive. En cas de doute sur ces restrictions de déplacement, vous pouvez consulter les questions / réponses en cliquant ici.

Attention à vos données personnelles, n’utilisez pas de support numérique pour vos attestations. Seuls le document officiel  du ministère de l’Intérieur ou une attestation sur l’honneur sur papier libre peuvent être utilisés comme justificatifs.

Il s’agit notamment des restaurants, cafés, cinémas, discothèques. Les lieux de culte resteront ouverts, mais les rassemblements et les cérémonies devront être reportés. Il s’agit également de tous les commerces à l’exception des commerces essentiels.

Resteront notamment ouvert les pharmacies, commerces alimentaires, stations-services, banques, bureaux de tabac, ainsi que les services publics essentiels.

L’objectif est d’éviter de se rassembler, limiter les réunions amicales et familiales, n’utiliser les transports en commun que pour aller au travail et seulement si la présence physique au travail est indispensable.

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 mis à jour en temps réel sur le site du gouvernement.

J'y vais !

Quelques informations....

Qu’est-ce que le Coronavirus COVID-19 ?

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS-COV ou le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS.
Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie touche désormais 137 pays sur une zone étendue.

Quels sont les symptômes du Coronavirus COVID-19 ?

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement.

Existe-t-il un vaccin ?

Il n’existe pas de vaccin contre le Coronavirus COVID-19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le Coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.

La prise d’anti-inflammatoires (ibuprofène, cortisone…) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection.

De nombreux programmes français et européens et des essais cliniques, sont en cours afin d’améliorer le diagnostic, la compréhension et la prise en charge de cette maladie. Par ailleurs, des équipes travaillent sur plusieurs pistes de traitement à Paris, Marseille ou encore Lyon ; les protocoles ont commencé. Des équipes sont également à pied d’œuvre pour inventer un vaccin, qui pourra voir le jour dans les prochains mois.

Comment se transmet le Coronavirus COVID-19 ?

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.  Un des vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées.

Quel est le délai d’incubation de la maladie ?

Le délai d’incubation, période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes.  Le délai d’incubation du coronavirus COVID-19 est de 3 à 5 jours en général, il peut toutefois s’étendre jusqu’à 14 jours. Pendant cette période, le sujet peut être contagieux : il peut être porteur du virus avant l’apparition des symptômes ou à l’apparition de signaux faibles.

D’où vient le coronavirus COVID-19 ? 

Les premières personnes à avoir contracté le virus s’étaient rendues au marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. Une maladie transmise par l’animal (zoonose) est donc privilégiée mais l’origine n’a pas été confirmée.